Sermon Novembre 2019

DIEU donne toujours plus que ce qu’Il rend
L’enfer est une collectivité

Mes bien-ai­més ! Être amou­reux de DIEU est une énorme force en tout. Tu peux être toi-même dans une si­tua­tion ter­rible, dans une nuit to­ta­le­ment noire, comme si DIEU était loin de toi. Tu peux peut-être en pleu­rer, être dans une mi­sère ter­rible, mais quelque part en toi se trouve juste un bâ­ton qui te re­tient aussi long­temps, et tu dis sim­ple­ment : „SEIGNEUR, si cela doit être ainsi, alors que cela reste ainsi jusqu’à ce que j’en res­sorte. Tu ne me lais­se­ras sû­re­ment pas tom­ber. Alors je per­sé­vè­re­rai dans le noir, un jour ou l’autre Tu vien­dras!“ Croyez-moi, de tels mo­ments lourds que l’on tra­verse, sont comme si de nom­breuses pierres lourdes avaient été mises dans votre cœur. Qu‘est-ce qui se passe en­suite ? Le cœur s’agrandit ! Personne ne gran­dit en per­fec­tion, en vertu, s’il n’ob¬tient pas sans cesse quelque chose qui rend son cœur en­core plus grand. Cela peut être de nom­breuses choses : ac­ci­dents, sé­jours à l’hôpital, même au sein de la fa­mille, il peut y avoir de  très lour¬des pierres … Dans de tels mo­ments, beau­coup de gens posent la ques­tion à DIEU : „Qu’ai-je donc fait?“ Pourquoi me frap¬pes-Tu?“ Non, DIEU veut agran­dir ton cœur – c’est la ma­nière spé­ci­fique de DIEU.

L’épreuve de Job
Il y a aussi des si­tua­tions où il y a une conver­sa­tion entre DIEU et Satan et où le ma­lin dit au bon DIEU : „Tu es fou de joie de cette per­sonne, parce qu’elle T’honore et qu’elle est si bonne ! Pas éton­nant, Tu fais tout en ef­fet pour qu’elle se porte si bien. Si je pou­vais une fois la tour­men­ter – Tu ver­rais alors comme elle cé­de­rait et se dé­tour­ne­rait de Toi!“ Et DIEU ré­pond : „Eh bien, es­saye!“ C’est ce qui se passa pour Job. Il était l’un des plus riches, il avait d’énormes trou­peaux d’animaux, des en­fants heu­reux, tout. Puis il fut tel­le­ment bat¬tu par le ma­lin, de sorte qu’il ne lui res­tait plus rien et tomba mala¬de, presque comme un lé­preux.  Puis vinrent ses amis et lui don­nèrent les pré­ten­dus bons conseils, les¬quels n’étaient pas bons et l’accablèrent en­core ... plus

Fermer le menu