Lieux de pèlerinage & âmes privilégiées

Un jour DIEU me mon­tra qu’à notre époque des fausses âmes pri­vi­lé­giées pous­saient du sol comme des cham­pi­gnons. Il y en a qui pré­tendent que la Sainte Écriture est dé­pas­sée, qu’elles au­raient re­çues un nou­vel Évangile ou des com­plé­ments à la Sainte Écriture. Même Jacob Lorber leur en fait parti. Il ap­porte de très bonnes connais­sances, mais pour lui les Sacrements n’existent pas. Chez les autres c’est équi­valent. De même un pré­tendu “Troisième Testament” et “l’Évangile de Marie Madeleine” cir­culent, qui tous deux ne sont pas de DIEU. Marie-Madeleine a bien aussi écrit des lettres, celles-ci ont dis­pa­rues, mais ja­mais, ja­mais de la vie un Évangile. C’est une maille très fi­ne­ment tis­sée et ru­sée du ma­lin.

St. Paul écrit dans sa lettre aux Galates.: „Je m’étonne que vous vous dé­tour­niez si promp­te­ment de ce­lui qui vous a ap­pe­lés par la grâce du Christ, pour pas­ser si tôt à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile ; mais il y a seule­ment des gens en train de je­ter le trouble parmi vous et qui veulent bou­le­ver­ser l’Évangile du Christ. Mais si qui­conque vous ap­por­te­rait un autre Évangile – et s’il était un de nous Apôtres ou même un ange du ciel – et vous an­non­ce­rait un Évangile dif­fé­rent de ce­lui que nous vous avons prê­ché, qu’il soit ana­thème ! Nous l’avons dit pré­cé­dem­ment, et aujourd’hui je le ré­pète : si quelqu’un vous an­nonce un Évangile dif­fé­rent de ce­lui que vous avez reçu, qu’il soit ana­thème!“ (Gal 1,6 sqq.)

Croyez-moi, la Sainte Écriture est et reste la ga­ran­tie et le fon­de­ment de la foi, sur la­quelle vous pou­vez vous ap­puyer.

Sur quel che­min DIEU conduit Ses élus ?
Regarde, quand tu vas à la pèche, tu ac­croches bien à ta ligne un ap­pât qui fait en­vie sui­vant le pois­son que tu veux at­tra­per. Tu dis­si­mules donc au pois­son ta réelle in­ten­tion. C’est comme ça que tra­vaille aussi Satan : Il tient sous tes yeux un ap­pât fan­tas­tique et ce n’est que lorsque tu l’as avalé que tu res­sens l’hameçon ou bien jus­te­ment pas, puisque son poi­son et son souffle pes­ti­len­tiel sont tel­le­ment traîtres. Mais alors il peut être trop tard si une per­sonne ins­pi­rée par DIEU ne court pas à ton se­cours. On va par ex. chez des en­chan­teurs ou des soi-di­sant pri­vi­lé­giés, parce qu’ils se montrent pieux, al­lument une pe­tite bou­gie, for­mulent de belles prières, et déjà on tombe dans le pan­neau. Pourtant le che­min sur le­quel le SEIGNEUR amène Ses élus s’appelle : être mé­connu, mé­prisé du monde. Sur ce point vous pou­vez exa­mi­ner les pri­vi­lé­giés. Marie, la Fille, Mère et Épouse de DIEU, fut élue pour suivre ce che­min d’être mé­connu, de la pé­ni­bi­lité, de la dou­leur. Le che­min de la béa­ti­tude éter­nelle est étroit et es­carpé.

La voie large et étroite vers le Ciel

Quelles sont les ca­rac­té­ris­tiques d’au­then­ti­cité pour les lieux d’apparition ?
À l’heure ac­tuelle, les af­faires pros­pèrent par les ap­pa­ri­tions ma­riales. Les pè­le­rins sont en réa­lité tou­jours très gé­né­reux. Parmi eux se trouvent les vrais lieux d’apparition tels que Lourdes, Fatima, La Salette, Heroldsbach, Marienfried, San Damiano, Montichiari et autres. Le lieu d’apparition ma­riale que je pré­fère est La Salette, car c’est là que la Sainte Vierge a parlé très clai­re­ment : „Rome per­dra la foi!“

L’apparition à Medjugorje était ja­dis au­then­tique, mais de nos jours les mes­sages ren­dus pu­blics quo­ti­dien­ne­ment n’ont plus rien à voir avec la Sainte Vierge. Marie n’est pas un mou­lin à pa­roles ! Medjugorje est une sug­ges­tion mas­sive. La Mère de DIEU est ap­pa­rue à cet en­droit, c’est pour­quoi il y a de grands exau­ce­ments de prières, mais dès que l’Église of­fi­cielle entre en scène, c’est fait. Les mes­sages du Ciel ne sont plus fi­dè­le­ment ren­dus, mais at­té­nués, em­bel­lis comme bon leur semble.

Si la Mère de DIEU ap­pa­raît, elle de­vrait par­ler clai­re­ment de l’état ac­tuel grave dans le monde. Elle de­vrait aver­tir et ap­pe­ler à la re­pen­tance, car le monde cours à une ter­rible ca­tas­trophe. Marie de­vrait aussi par­ler des si­tua­tions graves dans l’Église, parce que, comme me l’a dit le SAUVEUR, l’Église est de­ve­nue un cloaque. Marie a pré­dit la même chose à La Salette.

           Appartiion à Lourdes                Apparition à Fatima                Apparition à La Salette             Apparition à Paris             Apparition à Montichiari

DIEU re­tire Sa lu­mière aux âmes pri­vi­lé­giées
DIEU dit : „Tu se­ras pu­ri­fié, Mon peuple, jusqu’à ce que soit payé le der­nier cen­time. Les épreuves qui te frap­pe­ront se­ront grandes et pé­nibles et de­vien­dront de plus en plus grandes et de plus en plus pé­nibles. Des choses ex­tra­or­di­naires se pas­se­ront dans l’Église et dans le monde, qui vous fe­ront pous­ser des cris d’incertitude et de déses­poir. Vous cher­che­rez alors Mes lu­mières qui brillaient jusqu’ici (pri­vi­lé­giés), mais Je re­ti­re­rai à ces der­nières la lu­mière par­faite ! Je per­met­trai que Mes âmes jusqu’ici pri­vi­lé­giées fassent de fausses dé­cla­ra­tions. De cette ma­nière vous se­rez fi­na­le­ment conduits à ce­lui que J’ai élu pour ce temps et ce­lui qui vient. Beaucoup de Mes âmes jusqu’ici pri­vi­lé­giées, même si elles ont ja­dis pro­duit les plus riches fruits, Me re­nie­ront et de­vien­dront des ins­tru­ments de Satan. Elles in­dui­ront en er­reur beau­coup de pieuses per­sonnes, ce qui est déjà ar­rivé en par­tie (par ex. Palmar).”

Ne vous lais­sez pas trom­per par de fausses âmes pri­vi­lé­giées !
Ne re­con­nais­sez-vous donc pas l’obscurcissement, la fu­mée, les ruses se­crètes et fi­ne­ment tra­mées du ma­lin ? Pourquoi avez-vous donc tant de mal à écou­ter l’instrument de DIEU, alors que d’habitude c’est avec tant de cré­du­lité que vous cou­rez après tout genre de ”pri­vi­lé­giés“ au prix de très grands ef­forts et sa­cri­fices ? Ne sa­vez-vous donc pas que c’est Satan qui es­saye de vous dé­tourner du vrai ins­tru­ment de DIEU, et ceci avec toute sa fu­reur conte­nue et toute sa haine ? Pourquoi vous lais­sez-vous si dif­fi­ci­le­ment convaincre à la vraie doc­trine et cha­rité ? Votre cœur est-il donc déjà si étouffé par l’infatuation, qu’il n’est plus ca­pable de don­ner à DIEU et pour DIEU un amour dés­in­té­ressé ?

Beaucoup pré­fèrent mieux vi­si­ter des lieux de pè­le­ri­nage où les âmes pri­vi­lé­gieés sont déjà mortes, car celles-ci ne peuvent plus “par­ler”. Une âme pri­vi­lé­giée ou un Instrument de DIEU en­core en vie ne flatte pas les oreilles et te fera re­mar­quer éga­le­ment tes fautes ou te dira là où tu pour­rais faire da­van­tage plai­sir à DIEU. Mais la plu­part des gens n’aiment pas tel­le­ment l’entendre et l’accepter. Rappelez-vous de l’Évangile, Mt 13,45–46 : „Le royaume des cieux est en­core sem­blable à un mar­chand qui cherche de belles perles. Quand il a trouvé une perle pré­cieuse, il est allé vendre tout ce qu’il avait et l’a ache­tée.“

Fermer le menu