Le péché qui crie vers le Ciel – fornication contre nature
(l’homosexualité)

L’homosexualité sévit comme jamais aupar­a­vant. Les per­son­nes de nature homo­sex­uelle ne sont pas à con­damn­er, unique­ment leur con­duite pécher­esse. Eux aus­si sont des enfants de DIEU et doivent être sauvés. Comme frère et sœur, ils peu­vent vivre ensem­ble, rien ne s’y oppose. Mais une rela­tion mar­i­tale et char­nelle entre deux per­son­nes de même sexe est con­tre DIEU et n’apporte aucune bénédiction.

Fuite de Lot de Sodome et de Gomorrhe 

Le péché dans le monde a pris une ampleur colos­sale. Et d’après ce que je sais il a pris une ampleur plus colos­sale encore depuis que les mariages homo­sex­uels et les­bi­ens furent autorisés par la loi et qui en plus à l’avenir devraient être autorisés dans dif­férents pays encore. Sodome et Gom­or­rhe ont été brûlées par le feu à cause de ce péché blas­phé­ma­toire (for­ni­ca­tion con­tre nature). (voir Jd 1,7)

Rm 1,24 sqq.: „C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les con­voitis­es de leurs cœurs; en sorte qu’ils déshon­orent eux-mêmes leurs pro­pres corps; eux qui ont changé la vérité de Dieu en men­songe, et qui ont adoré et servi la créa­ture au lieu du Créa­teur, qui est béni éter­nelle­ment. Amen! C’est pourquoi Dieu les a livrés à des pas­sions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est con­tre nature; et de même les hommes, aban­don­nant l’usage naturel de la femme, se sont enflam­més dans leurs désirs les uns pour les autres, com­met­tant homme avec homme des choses infâmes, et rece­vant en eux-mêmes le salaire que méri­tait leur égarement.“

Mariage homo­sex­uel: Est-ce que les les­bi­ennes et les gais peu­vent se mari­er?
Ce n’est pas un homme qui a créé l’homme, mais DIEU seul. Il est celui qui créa l’univers et tout ce qui y vit et existe. Par con­séquent Lui seul est le Sou­verain. Lui seul a le droit de don­ner, à tout ce qu’Il a créé, des lois et des ordon­nances bien définies.

Il enseigna ces dernières aux hommes et leur ordon­na de les respecter. De même en ce qui con­cerne le Mariage. DIEU ame­na une femme à Adam et non un homme de même sexe.

Ordre de Dieu: „Crois­sez et mul­ti­pliez-vous!“
Écou­tons la loi de DIEU d’après la Sainte Écri­t­ure, Gn 2,24: „C’est pourquoi l’homme quit­tera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux devien­dront une seule chair.“

C’est dans ce but que DIEU a créé l’homme en tant qu’homme et femme!

De plus cette union devrait rem­plir l’ordre de DIEU: „Soyez féconds et mul­ti­pliez-vous …“, ce que deux per­son­nes de même sexe ne pour­ront jamais rem­plir. L’homme doit con­tin­uer ce que DIEU a com­mencé, à savoir procréer …!

Que dit la Bible à pro­pos de l’homosexualité?

D’ailleurs, il existe dans la Sainte Écri­t­ure une réponse claire et irrévo­ca­ble con­cer­nant le mariage homo­sex­uel, qui dit:

Lv 20,13: „Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abom­inable, ils seront mis à mort: leur sang est sur eux.“

Certes, DIEU don­na à l’homme sa libre volon­té par laque­lle il peut aus­si ne pas tenir compte de la loi de DIEU. Mais vu qu’Il est le Lég­is­la­teur, Il te jugera d’après tes actes, au plus tard lorsque tu com­para­î­tras devant Lui! Comme Il est notre Père, nous sommes les héri­tiers pré­somp­tifs de Sa gloire. Si nous sommes donc des enfants obéis­sants, nous aurons le droit aus­si de recueil­lir cet héritage. Mais avons-nous agi con­tre Lui, DIEU peut alors ray­er cet héritage.

Pourquoi les gais et les les­bi­ennes ne sont-ils pas autorisés à adopter des enfants?
Puis le désir s’est aus­si répan­du que de tels mariages con­tre nature aimeraient adopter des enfants. Alors cela sig­ni­fierait que ces enfants perdraient quelque chose de très grande valeur par­mi les hommes: l’image du père et de la mère! Car cette image du père et de la mère devrait être un reflet de DIEU ain­si que de la Mère de DIEU, Marie. Rien que par cela on devrait recon­naître aus­sitôt qui est à l’œuvre dans le but de détru­ire cela. Il n’y en a qu’un qui aimerait détru­ire ceci: Satan!

L’incapacité de la pro­pre pater­nité ou mater­nité est alors inévitable chez ces enfants. L’image de la famille chré­ti­enne en est détru­ite. Chez ces enfants, l’homosexualité est à 90% inévitable.

Le SEIGNEUR DIEU a trou­vé cela néces­saire que l’homme et la femme fondent une famille, et pas autrement. Et c’est ain­si qu’ils sont créés: l’un avec l’autre et l’un pour l’autre.

DIEU demande: „Mon enfant, quand reviens-tu?“
Chaque chré­tien sait que JÉSUS a fait sat­is­fac­tion pour nos péchés auprès de Son PÈRE et de notre PÈRE Céleste. Oui, Il nous a même racheté par Son Sang humain et divin. Ce Sang qui est Sien lave tout péché humain.

Mt 26,28: „Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, ver­sé pour beau­coup en vue de la rémis­sion des péchés.“

Aucun homme ne peut com­met­tre un péché qui pos­sède plus de force que le Sang divin de JÉSUS! C’est clair pour tous! Nos actes humains ne peu­vent jamais sur­pass­er les actes divins. Cepen­dant ce Sang divin, qui peut effac­er tous les péchés des hommes du temps passé et à venir, doit être sol­lic­ité de cha­cun en particulier!

Le par­don par le Sacre­ment de la Con­fes­sion
Dans les Églis­es pos­sé­dant les sept Sacre­ments on reçoit le par­don par la sainte Con­fes­sion. Par la parole du prêtre con­sacré et com­pé­tent à cet effet tous les péchés seront lavés par le Sang de JÉSUS-CHRIST, si con­tri­tion et réso­lu­tion subsistent.

Jn 20,23: „Les péchés de ceux à qui vous les remet­trez leur seront remis; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez.“

En même temps la Con­fes­sion donne aus­si la grâce et la force néces­saires de se tir­er du péché. Par d’autres Sacre­ments, comme celui de la Sainte Eucharistie, cette force sera ren­for­cée et ancrée.

Retour du fils prodigue

N’arrives-tu pas à le croire? Alors je te pose la ques­tion: l’as-tu donc essayé? Com­ment quelqu’un peut-il appréci­er ou pas le goût d’un nou­veau mets, s’il ne l’a ni vu ni goûté! Tu n’es tout de même pas un homme qui n’ayant plus eu de quoi manger depuis longtemps passe devant une échoppe où l’on dis­tribue gra­tu­ite­ment du pain frais qui sent mer­veilleuse­ment bon, mais, bien qu’il soit affamé, ne veut pas pren­dre de ce pain parce qu’il ne croit pas que ce pain puisse le ras­sas­i­er. Certes au début il ne faut que pren­dre bouchée après bouchée et cela doit être bien mâché. Toute­fois cela dépend aus­si du prêtre con­sacré: plus il est agréable à DIEU, plus il fait descen­dre des grâces du Ciel pour toi. C’est ain­si que l’enseignait aus­si le saint doc­teur de l’Église Bonaventure.

Alors je te dis pour finir: peu importe les péchés que tu as com­mis: meurtre, for­ni­ca­tion, drogue, vol, etc., tu ne les as faits qu’en tant qu’homme. Viens, et au Nom de JÉSUS tout peut t’être lavé par la force divine, si tu as le désir de t’en libér­er et de ne plus vouloir y retomber.

Cepen­dant si ton Église ne pos­sède pas ce Sacre­ment de Con­fes­sion, la faute du péché peut aus­si t’être par­don­née, si tu con­fess­es tes péchés devant DIEU et une per­son­ne apte à cela, quoique sans cette pro­fu­sion de grâces, comme peut te le don­ner le Sacre­ment insti­tué par JÉSUS-CHRIST, à savoir la Con­fes­sion auric­u­laire auprès d’un prêtre consacré.

Celui qui aimerait plus en savoir ou qui cherche de l’aide, peut aus­si recevoir cela de nous.

Fermer le menu