Les pauvres âmes du purgatoire

Qu’est-ce que le pur­ga­toire?
On ne peut réel­lement pas expli­quer le pur­ga­toire, respec­tive­ment la puri­fi­ca­ti­on, car là il vous faud­rait avoir vu DIEU, com­ment Il est main­ten­ant au Ciel: beau­té insai­sis­sable, amour insai­sis­sable.

Si quelqu’un meurt dans le péché ou l’imperfection, cet­te âme recon­naît dans la lumiè­re de la pré­sence de DIEU – l’âme n’a pas besoin d’avoir vu DIEU – sa ter­ri­ble dépra­va­ti­on. Avec tou­te force et désir ardent, elle est atti­rée à DIEU, car l’âme est en effet une par­tie de DIEU. Elle vou­d­rait s’unir à la Beau­té qui est DIEU. Mais elle recon­naît sa défi­gu­ra­ti­on à cau­se du péché, qu’elle se sent à tel point dépla­cée dans la beau­té et l’harmonie du Ciel, qu’elle se reti­re et dési­re au plus vite fai­re péni­tence. Main­ten­ant elle ne peut plus retour­ner dans le corps. Elle ne peut plus revêtir son cili­ce. Elle ne peut plus fai­re des œuvres de péni­tence. C’est ain­si qu’elle per­sé­vè­re avec rési­gna­ti­on, loin de DIEU, dans un état de désir ardent ini­ma­gin­ab­le qui res­sem­ble à un feu puri­fi­ant. Elle per­sé­vè­re aus­si long­temps jusqu’à ce que ses man­que­ments soient répa­rés.

Tout doit être répa­ré
Pour une paro­le sèche non-répa­rée encore, tu dev­rais per­sé­vé­rer d’après not­re noti­on du temps peut-être un an dans cet état de puri­fi­ca­ti­on. Tu ne pour­rais abso­lu­ment plus rien fai­re pour toi-même. Tu ne pour­rais plus reve­nir en arriè­re pour deman­der par­don, tu ne pour­rais que per­sé­vé­rer dans ce ”feu” jusqu’à ce que ta fau­te, si minu­s­cu­le soit-elle, soit expiée. Eh bien si l’Église Mili­tan­te (donc nous l’Église sur terre) et l’Église Triom­phan­te (les Saints du Ciel) n’avaient pas la pos­si­bi­lité d’aider nos frè­res et nos sœurs de l’Église Souf­fran­te (les pau­vres âmes), elles dev­rai­ent long­temps per­sé­vé­rer. – Ces trois Égli­ses doiv­ent coo­pé­rer. Celui qui sur terre n’a pas de col­la­bo­ra­ti­on avec l’Église Triom­phan­te et Souf­frante, ne peut être Égli­se. – C’est pour cela que DIEU juge très, très sévère­ment, si quelqu’un refu­se par indif­fé­rence de don­ner son aide aux âmes souf­frantes du pur­ga­toire. Celui-ci, quand il sera lui-même au pur­ga­toire, dev­ra attendre long­temps pour obtenir de l’aide.

Avec quoi pou­vons-nous aider les pau­vres âmes?
Off­re-leur quel­ques gout­tes d’eau béni­te. Renon­ce à une gor­gée d’eau. Sers-toi qu’une seu­le fois à table. Quelqu’un de son vivant a beau­coup juré, alors essaie de dire dans ton cœur de pieu­ses paro­les en sa faveur. Quelqu’un a nég­li­gé la priè­re, prie à sa place. Tout ce que tu fais à leur place pour les pau­vres âmes, leur pro­fi­te et peut rac­cour­cir con­sidé­ra­ble­ment leur temps de souf­fran­ce. Pen­se que tu peux cano­niser l’une ou l’autre pau­vre âme en l’aidant à entrer au Ciel. Tou­te âme sau­vée du pur­ga­toire est sain­te et fait par­tie du nombre des Saints, même si elle n’est pas cano­ni­sée par le pape, n’est pas con­nue com­me sain­te sur terre. Seul ce qui est Saint peut entrer au Ciel.

Quand tu mour­ras, tu ver­ras com­bi­en d’âmes tu as cano­ni­sées par tes répa­ra­ti­ons. Elles te rece­vront tou­tes et t’accompagneront tout en inter­cédant pour toi ou tout en triom­phant au trô­ne de DIEU. Donc ne tar­de pas, com­mence avec la cano­ni­sa­ti­on.

Si vous pou­viez voir com­bi­en les pau­vres âmes atten­dent impa­tiem­ment not­re aide. Elles dépen­dent de nous. Elles ne peu­vent abso­lu­ment rien fai­re pour elles-mêmes. Par cont­re elles peu­vent inter­cé­der pour leurs frè­res et sœurs sur terre. Elles sont une gran­de aide pour l’Église Mili­tan­te. Par l’intercession des pau­vres âmes, les plus grands mira­cles se sont réa­li­sés. Pen­se que si quelqu’un dans un tel état de souf­fran­ce prie pour nous de façon dés­in­téres­sée, alors DIEU ne peut pas du tout dire non. Voi­là pour­quoi je sup­plie au nom de l’Église: Pro­fi­te de l’occasion! N’oublie pas les pau­vres âmes. Elles t’en remer­cie­ront tan­dis que tu feras l’expérience de leur aide.

Fermer le menu