Le Commandement principal

Le mes­sage que nous vous adres­sons traite de l’amour qu’enseigne le Commandement prin­ci­pal.

 

Le Commandement prin­ci­pal a deux par­ties :

„Tu ai­me­ras le SEIGNEUR, ton DIEU,

de tout ton cœur,

de toute ton âme,

de tout ton es­prit

et de toutes tes forces!“

 

C’est le pre­mier Commandement. Mais le deuxième lui est sem­blable :

„Tu ai­me­ras ton pro­chain comme toi même!“

 

Ces deux par­ties forment ainsi le Commandement prin­ci­pal. Il nous faut donc ob­ser­ver et rem­plir ces deux par­ties.

Croix de Montage

Si l’on ne vous en­sei­gnait que l’amour du pro­chain, on ne vous pro­mul­gue­rait pas la plé­ni­tude du Commandement prin­ci­pal se­lon la doc­trine di­vine. Mais ce se­rait la même chose, si l’on ne vous pro­mul­guait ou en­sei­gnait que la pre­mière par­tie. Car, en gé­né­ral, c’est ainsi qu’agissent les sectes qui ne pro­clament que des pas­sages de la doc­trine du CHRIST, tout comme cela rentre dans leurs pro­jets.

C’est pré­ci­sé­ment dans le Commandement prin­ci­pal que cela se pro­duit de­puis long­temps, pas seule­ment de la part des sectes, mais presque dans toute l’Église of­fi­cielle. Personne ne peut af­fir­mer qu’il vit dans l’amour que DIEU de­mande, s’il ne pra­tique qu’une par­tie du Comman­dement prin­ci­pal.

Qu’est-ce que les hommes laissent échap­per ! Car, ce­lui qui aime DIEU de tout son cœur sera com­blé d’innombrables bien­faits et preuves d’amour de DIEU. En re­vanche, ceci éveille en l’homme le dé­sir d’aimer DIEU de plus en plus et de don­ner tou­jours plus à DIEU.

Et c’est ici que la se­conde par­tie du Commandement prin­ci­pal vient en aide à l’homme, le SAUVEUR ne l’a‑t-Il pas Lui-même as­suré (comme on le lit dans la Sainte Écriture): „Ce que tu as fait au plus pe­tit d’entre Mes frères, c’est à Moi que tu l’as fait.“ Et en vé­rité, cette pro­messe de JÉSUS est une vé­ri­table ancre de sa­lut, pour tout homme qui aime DIEU d’un cœur ar­dent. Car il se consu­me­rait s’il ne pou­vait pas payer de re­tour ces preuves d’amour de DIEU, au­tant que cela est en son pou­voir. Et là, il en a l’occasion : il pra­tique l’amour du pro­chain ! Il a donc la chance de sa­voir qu’il le fait au SEIGNEUR Lui-même. Voyez-vous, et voilà pour­quoi l’amour du pro­chain est la deuxième par­tie du Comman­dement prin­ci­pal qui par­fait la pre­mière par­tie (I’amour de DIEU). Ceci, et ceci seule­ment est le Commandement prin­ci­pal ! Le Commandement prin­ci­pal de chaque chré­tien ! Tout le reste n’est que frag­ment !

Fermer le menu