Le message que nous vous adressons traite de l’amour qu’enseigne le commandement prin­ci­pal.

Le commandement principal a deux parties:

            „Tu aimeras le SEIGNEUR, ton DIEU,
            de tout ton cœur,
            de toute ton âme,
            de tout ton esprit
            et de toutes tes forces!”
             

C’est le premier commandement. Mais le deuxième lui est semblable:

            „Tu aimeras ton prochain comme toi même!”

Ces deux parties forment ainsi le commandement principal. Il nous faut donc observer et rem­plir ces deux parties.

Croix de montagne

Si l’on ne vous enseignait que l’amour du prochain, on ne vous promulguerait pas la plénitude du commandement principal selon la doctrine divine. Mais ce serait la même chose, si l’on ne vous promulguait ou enseignait que la première partie. Car, en géné­ral, c’est ainsi qu’agissent les sectes qui ne proclament que des passages de la doctrine du CHRIST, tout comme cela rentre dans leurs projets.

C’est précisément dans le commandement principal que cela se produit depuis longtemps, pas seulement de la part des sectes, mais presque dans toute l’Église officielle. Personne ne peut affirmer qu’il vit dans l’amour que DIEU demande, s’il ne pratique qu’une partie du commandement principal.

Qu’est-ce que les hommes laissent échapper! Car, celui qui aime DIEU de tout son cœur sera comblé d’innombrables bienfaits et preuves d’amour de DIEU. En revanche, ceci éveille en l’homme le désir d’aimer DIEU de plus en plus et de donner toujours plus à DIEU.

Et c’est ici que la seconde partie du commandement principal vient en aide à homme, le SAUVEUR ne l’a-t-Il pas Lui-même assu­ré (comme on le lit dans la Sainte Écriture): „Ce que tu as fait au plus petit d’entre Mes frères, c’est à Moi que tu l’as fait.” Et en vérité, cette promesse de JÉSUS est une véritable ancre de salut, pour tout homme qui aime DIEU d’un cœur ardent. Car il se consumerait s’il ne pouvait pas payer de retour ces preuves d’amour de DIEU, autant que cela est en son pouvoir. Et là, il en a l’occasion: il pratique l’amour du prochain! Il a donc la chance de savoir qu’il le fait au SEIGNEUR Lui-même. Voyez-vous, et voilà pourquoi l’amour du prochain est la deuxième partie du commandement principal qui parfait la première partie (I’amour de DIEU). Ceci, et ceci seulement est le commandement prin­ci­pal! Le commandement principal de chaque chrétien! Tout le reste n’est que fragment!