La succession apostolique de l’Évêque-à-l’Épée

Dans les matériaux rassemblés suivants, les diverses lignes de successions sont documentées, lesquelles se rejoignent toutes en l’Évêque Hugh George DeWillmott-Newman, Patriarche de Glas­ton­bury en Grande-Bretagne. De même il y est confirmé que ces successions ont été conférées à l’Archevêque Maria Josef Thiesen de Cologne par Alois Stumpfl. Une autre consécration, confirme incontestablement la possession de la succession aposto­lique de la ligne uniate-arménienne et antiochienne, que Thiesen sub conditione a reçu de l’évêque vieux-catho­lique romain Thomas Tollenaar d’Arnhem le 4 novem­bre 1951. L’évêque Jean Brom que Thiesen consacra, sacra évêque Gérard Franck, sous l’assistance de Thiesen ainsi que des évêques Beyer et Smekal de Kiel. L’Évêque-à-l’Épée (Schwert-Bischof Nikolaus Andreas Schneider) fut consacré prê­tre et le 24 août 1977 évêque à Sittard (Pays-Bas). 

Des témoins fiables de son sacre d’évêque appartiennent au­jourd’hui à l’association des Nouveaux-Chrétiens fondée par lui.

Pour une meilleure clarté, nous avons classé toutes les listes de successions assurées par ordre de consécration épiscopale et numé­roté de 1 à 14.

Dans 14 lignes différentes, 7 successions se montrent avé­rées, desquelles uniquement une succession aposto­lique suffit pour la validité de la succession des Apôtres. En plus dans l’ap­pendice se trouve l’aperçu des 14 lignes pour y faire une compa­raison exacte. Nous n’avons aucune con­firmation supplémen­taire pour les trois évêques de lignée anglicane nommés dans la ”Cor­porate Reunionis”:

MOSSMANN, LEE et SECCOMBE, auxquels une triple succession est certifiée, à savoir:

la succession gréco-(byzantine), syrienne-melkite et catholique romaine. D’après ces indications Mossmann et Lee ont été re­connus valides par l’Église catholique romaine. Ainsi ces succes­sions s’appliquent à DeWillmott-Newman et  à ses successeurs.

Le gardien éternel

Celui qui veut donc mettre en doute la validité des Ordres de l’Évêque-à-l’Épée pour des raisons quelconques, nous lui con­seillons d’examiner personnellement auprès de l’Évêque-à-l’Épée en personne, la subséquente “Succession de la pure doctrine apos­tolique” mise en relief par F. W. Haack.

En outre nous le renvoyons à une expertise de droit canon ré­digée par le Mag. Helmut Deixler de Vienne le 13 décembre 1985 concernant la validité de la consécration épiscopale de l’Évêque-à-l’Épée Nikolaus Andreas Schneider.

Les différentes lignes de succession
 

N° 01 Ligne de succession uniate arménienne

N° 02 Ligne de succession antiochienne

N° 03 Ligne de succession uniate chaldéenne

N° 04 Ligne de succession syro-caldéenne

N° 05 Ligne de succession romaine

N° 06 Ligne de succession syrienne d'Antioche

N° 07 Ligne de succession vieille-catholique I.

N° 08 Ligne de succession anglicane

N° 09 Ligne de succession vieille-catholique II.

N° 10 Ligne de succession apostolique

N° 11 Ligne de succession antiochienne

N° 12 Ligne de succession syro-gallicane I.

N° 13 Ligne de succession antiochienne

N° 14 Ligne de succession syro-gallicane II.

Ligne essentielle de succession