Septembre 2018

Baptême des enfants et Confirmation – Suppression de la faute originelle

Mes bien-aimés! L’Apôtre saint Jean nous enseigne: „Mais à tous ceux qui L’ont reçue, à ceux qui croient en Son Nom, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de DIEU, lesquels ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de DIEU.“ – par le Baptême. Le Baptême est valable à toutes les Églises chrétiennes. De nos jours on dit, si les parents veulent faire baptiser leur enfant nouveau-né: „L’homme doit ce­pen­dant faire lui-même son choix. Vous forcez tout simplement votre enfant à croire. Il devra plus tard pouvoir décider de plein gré, quelle religion il veut!“ En partie on entend dire aussi d’éru­dits de l’Église: „Il n’est pas correct de baptiser les enfants!“ Ces derniers n’ont vraiment rien compris. On lit par exemple dans la Sainte Écriture, lorsque Pierre rendit visite au centurion Cor­neille, qui avait environ 40 à 50 ans et avait encore des jeunes enfants: „Lorsque Pierre parla en cet endroit-là, voilà que le SAINT-ESPRIT descendit sur toutes les personnes présentes de la maison et ils reçurent le SAINT-ESPRIT.“

N’y avait-il pas beaucoup d’enfants lors de la persécution des chré­tiens qui ont défendu la foi au moment où on voulait les tuer? Mais aujourd’hui on dirait aux enfants de cet âge: „C’est bien trop tôt pour le Baptême et la Confirmation. Ils doivent pou­voir décider d’eux-mêmes. On peut donner le Baptême plus tard à 20 ans!“ Vous savez pourtant très bien: que des jeunes de 20 ans de nos jours sont pour la plupart déjà pervertis sexuel­lement par l’école, la télévision, etc., si le SAINT-ESPRIT ne pou­vait pas opérer auparavant dans l’enfant. Quand on plante quelque chose, on l’arrose et on y prend soin. Nous pouvons in­sérer le SAINT-ESPRIT à l’enfant par le Sacrement.

Si quelqu’un a le don de lire dans les yeux, il reconnaît si un en­fant est baptisé ou pas. Le SAINT-ESPRIT jaillit des yeux, la fe­nêtre de l’âme; les yeux brillent. Je ne sais pas comment vous le voyez, mais quand je vois ces yeux d’un petit enfant encore mineur après le Baptême, ils sont clairs comme des lacs de mon­tagne. On pourrait presque dire, je vois l’Ange ou le souffle de DIEU qui regardent par ses yeux. On souhaiterait, si on le pou­vait, plonger dans ces yeux. Je dis “lacs de montagne” parce que ceux-ci sont la plupart du temps encore clairs. Par ailleurs les enfants baptisés auront part de la totalité des trésors de grâces de l’Église. Veut-on réellement priver le nourrisson de ceci? – Sa­chez que par le Bap­tême le péché originel est effacé. Sans Bap­tême, le péché originel reste, qui ne plaît pas à DIEU, et où il reste encore, le SAINT-ESPRIT ne peut  pas opérer si librement.


Nom de Baptême
Le nom est pour DIEU très important. DIEU dit: „Je t’ai appelé par ton nom!“ DIEU n’a pas appelé au Paradis: „Homme!“ Il ap­pe­la: „Adam!“ Chez les prophètes on sait aussi que DIEU les a appelé par leur nom. Par le Sacrement du Baptême, le nom est scellé au Ciel. DIEU, le Ciel, ton Ange gardien – ils t’appellent tou­jours par ton nom. C’est pour cette raison qu’on ne devrait pas donner ... plus