Novembre 2018

Le lieu de purification – Aide pour les pauvres âmes

Mes bien-aimés! Vous avez vu ici l’Ostensoir avec le petit mor­ceau de Pain et à l’intérieur de celui-ci se trouve le SAUVEUR dans toute Sa divinité et humanité. Sa taille humaine dépasse les 1,80 mètres et pour Sa taille divine tout l’univers est trop petit, Il est si phénoménalement grand! C’est DIEU – Il peut se faire si petit. Il peut aussi se faire si petit afin que vous puissiez Le re­ce­voir dans votre cœur. Et puis nous pouvons aussi appeler mainte­nant le purgatoire ici, n’est-ce pas? Car le purgatoire n’est pas si grand que DIEU. Ce sont en effet des hommes qui s’y trouvent, en ce moment sans corps, donc des esprits. J’ai prié DIEU que les pauvres âmes puissent apparaître ici, lorsque le Saint Sacrifice de la Messe commence. Ne craignez pas, sans qu’elles soient vi­sibles, car en effet vous ne le supporteriez pas du tout. Et puis nous voulons bien voir que la Miséricorde de DIEU fasse parvenir une aide colossale à chacun au purgatoire, même le dernier, le plus grand débiteur – et même s’il ne peut pas aller directement au Ciel, au moins qu’il puisse monter un bon bout vers le Haut, dans une meilleure sphère. Qu’est-ce que cela veut dire d’avoir une meilleure place au purgatoire? Cela veut dire ne plus devoir ressentir cette horrible douleur de désirer ardemment DIEU.


L’énorme récipient du Précieux Sang
Avec toutes les pauvres âmes, qui ont le droit de venir ici au Saint Sacrifice de la Messe, viennent évidemment aussi leurs Anges. Quelle joie pour ces Anges pour leurs protégés au pur­ga­toire!

Lorsque le prêtre élève le Calice avec le Précieux Sang à la Sainte Consécration, il ne voit que le peu de Vin, donc respectivement le Sang, mais pour les Anges c’est un immense bassin sacré avec le Précieux Sang du CHRIST. Chaque Ange vient et plonge sa tige d’hysope, un rameau avec des feuilles, et asperge avec ce dernier le purgatoire. Les pauvres âmes me font penser parfois à des pe­tits oisillons tout affamés qui, lorsque la maman leur apporte des petits vers, tendent leurs cous en ouvrant leurs petits becs. C’est ainsi que les pauvres âmes attendent comme des petits enfants affamés pour recevoir maintenant leur lait: le Précieux Sang du CHRIST.


L’amour se répand
On ne peut réellement pas expliquer le purgatoire, res­pecti­ve­ment la purification, car là il vous faudrait avoir vu DIEU, com­ment Il est maintenant au Ciel: beauté insaisissable, amour insai­sis­sable. Certes, DIEU n’a naturellement pas d’amour, car Il est l’Amour. Et ce gigantesque amour se répand. Une femme vint auprès de moi en disant: „J’aime tellement mon SAUVEUR, mon cœur est bondé d’amour pour Lui!“ Ma réponse: „Ce n’est pas encore de l’amour. L’amour se diffuse. Vous devez laisser dé­bor­der l’amour – pour les personnes agréables ... plus